Members

Questions IMPACTPaperRec

IMPACTPaperRec / Questions IMPACTPaperRec

Pourquoi le projet IMPACTPapeRec?

IMPACTPapeRec est un projet européen visant à stimuler l’économie circulaire en plus augmenter la collecte séparée des papiers et cartons pour recyclage (PfR) et à promouvoir des schémas appropriés afin d’éviter l’enfouissement et l’incinération.

Actuellement, la production de papier et carton dans l’Union européenne s’élève à 91 millions de tonnes par an. La consommation de papiers et cartons s’élève à 82 millions de tonnes. 58 millions de tonnes de papier et cartons pour recyclage (PfR) sont collectés auprès de ménages, commerces, industries et bureaux. Le taux de recyclage est donc 71,7 %. La part de papiers et cartons pour recyclage (PfR) dans la matière première de l’industrie papetière européenne a augmenté au cours des dernières années en passant de 25 millions de tonnes en 1991 à 47 millions de tonnes en 2014.

Toutefois, cette augmentation de la collecte des PfR n’a pas eu lieu dans tous les États de l’UE, et c’est particulièrement vrai dans les pays d’Europe centrale et orientale. En outre, la qualité de la matière collectée ne répond pas toujours aux exigences de recyclage du papier. Sans mesures supplémentaires, il sera difficile de continuer l‘augmentations dans la collecte et d’utilisation des PfR observés au cours des dernières années.

Comment est-il financé?

Le projet est financé par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union Européenne et durera deux ans de février 2016 à janvier 2018.

Qui sont les partenaires?

IMPACTPapeRec est un consortium de 19 partenaires issus de huit pays : Autriche, Belgique, Bulgarie, France, Allemagne, Pologne, Roumanie et Espagne. Le caractère novateur de la démarche tiens un engagement participatif de l’ensemble de la chaine de valeur de la gestion des papiers et cartons pour recyclage : Centres de Recherche (ITENE et PTS), Papetiers (SAICA, Hamburger Containerboard, Stora Enso), Opérateurs de gestion des déchets (Tega), un acteur européen de la Distribution (Carrefour), représentants de PME (PROPAKMA, Fenix Dupnica), Collectivités locales (ACR +, Sfantu Gheorge, Mihai Viteazu, Dupnitsa, Mezdra Trivalis), l’Institut Allemand de normalisation (DIN), un éco-organisme (Ecofolio), la Confédération Européenne de l’industrie papetière (CEPI) et une ONG (EEB). Ils représentent un ensemble équilibré de la chaîne de valeur.

Quel est l’objectif du projet ?

IMPACTPapeRec vise à accroître la collecte séparée des papiers et cartons pour recyclage (Paper for Recycling – PfR) et de promouvoir des schémas de gestion appropriés afin de limiter l’enfouissement et l’incinération.

L’objectif principal est de mettre l’Europe à l’avant-garde de la collecte des PfR en fournissant une plate-forme de connaissances novatrices et commune, qui favorise la coopération actuelle et future. Des analyses des bonnes pratiques de collecte des PfR suivant les procédures d’évaluation sont réalisées en prenant en compte les conditions spécifiques locales. Elles encourageront les décisions fiables et mettront à disposition des décideurs des solutions assurant l’approvisionnement de PfR en Europe par l’amélioration de la collecte des papiers et cartons pour recyclage au sein des collectivités locales. Le projet se concentre sur des pays présentant des taux de recyclage inférieurs à la moyenne comme la Bulgarie, Pologne et Roumanie ainsi que les pays où les papiers et cartons pour recyclage provenant des ménages, petits commerces et bureaux sont souvent collectés en mélange avec d’autres matières recyclables comme c’est le cas en France et au Royaume-Uni. Un guide des bonnes pratiques sera élaboré pour soutenir les différentes régions de l’UE dans la mise en œuvre des meilleurs schémas de collecte.

IMPACTPapeRec se veut être un point central d’informations sur les papiers et cartons pour recyclage pour l’industrie européenne, en rassemblant et diffusant des informations et en réunissant des intervenants de l’ensemble de la chaîne de valeur afin de partager des résultats, enseignements et retours d’expériences. Afin d’améliorer la définition et le partage des bonnes pratiques pour la collecte des papiers et cartons pour recyclage, il convient d’établir des méthodes d’évaluation et de comparaison commune.

Quels pays sont concernés?

Le projet se concentre donc sur des pays présentant des taux de recyclage des papiers et cartons inférieurs à la moyenne tels que la Bulgarie, Pologne et la Roumanie ainsi que les pays où les papiers et cartons pour recyclage provenant des ménages, petits commerces et bureaux est souvent collectés en mélange avec d’autres matières pour recyclage, comme c’est le cas en France et au Royaume-Uni.

Un Guide des bonnes pratiques sera élaboré pour soutenir les différentes régions de l’UE dans la mise en œuvre des meilleurs schémas de gestion de collecte.

Que sont les papiers et cartons pour recyclage?

Les papiers et cartons pour recyclage sont les papiers et cartons usagés collectés et trié conformément à la norme européenne Papiers et Cartons – Liste européenne des sortes standard de papiers et cartons pour recyclage (EN643) [European Declaration on Paper Recycling]

Pourquoi recycler les papiers et cartons?

Parce qu’il est bénéfique d’un point de vue économique et écologique. Le recyclage du papier est perçu par la population comme étant le moyen le plus efficace pour réduire les impacts environnementaux de l’utilisation de papier. Pour l’industrie, les fibres recyclées sont une source indispensable de matière première et participe efficacement à la gestion responsable des ressources de l’industrie. Pour les collectivités locales, la collecte séparée et recyclage des papiers et cartons réduisent la quantité de déchets qui doivent être incinérés ou même mis en décharge.

Quelle quantité de papiers et cartons sont recyclés en Europe ?

L’Europe est le leader mondial en matière de recyclage des papiers et cartons, 72 % de nos papiers et cartons est désormais recyclé. Cela signifie que l’industrie papetière utilise toujours plus de fibres recyclées comme matière première en Europe. En 1992, les papiers et cartons pour recyclage (PfR), constituaient35 % de la matière première, comparativement à 51 % de bois de trituration. En 2014, 46 % de la matière première était des papiers et cartons pour recyclage et 39 % était de la pâte vierge.

Pourquoi la collecte séparée est préférable ?

Depuis de nombreuses années, la filière papetière a fait beaucoup pour améliorer la qualité de la collection des papiers et cartons pour recyclage. La collecte séparée augmente la quantité et la qualité des papiers et cartons pour recyclage, c’est pourquoi tous les acteurs, même les ménages, doivent reconnaître qu’ils manipulent une matière première secondaire et pas un déchet et en acceptent les responsabilités que cela implique. Certains pays collectent les papiers graphiques usagés des ménages (vieux journaux, magazines, imprimés publicitaires…) séparément des emballages carton. Parfois les papiers et cartons sont collectés en mélange. Ce qui est décisif est que les papiers et cartons pour recyclage soient collectés séparément des autres matériaux à recycler et, bien sûr, séparément des déchets résiduels et non recyclables.

Qui collecte les papiers et cartons pour recyclage ?

Légalement, les municipalités ont la responsabilité d’organiser la collecte des déchets ménagers et assimilés et sont donc souvent les propriétaires/détenteurs des déchets. L’industrie papetière, afin d’atteindre ses objectifs de recyclage, coopère avec les collectivités, les opérateurs de gestion des déchets, les éditeurs de papiers graphiques et producteurs d’emballages. La nouvelle Directive Déchets oblige les États membres à mettre en place une collecte séparée des papier d’ici à 2015.

Comment fonctionne la filière de recyclage des papiers et cartons?

Afin d’assurer le bon fonctionnement du recyclage, la filière entière doit être impliquée. Les utilisateurs doivent être informés de leur rôle pour reboucler la boucle du papier. Les collectivités locales ont besoin d’avoir un schéma de gestion des déchets qui fonctionne bien. Les opérateurs de gestion des déchets ainsi que les négociants de papiers et cartons pour recyclage (PfR) contribuent à augmenter la quantité et la qualité des PfR. Enfin, les matériaux sont traités dans les usines de production de pâtes et papiers recyclés.

Y at-il des limites au recyclage des papiers et cartons?

Une fibre peut être recyclée plusieurs fois, mais pas indéfiniment, en fonction de la qualité du papier. Il est donc nécessaire d’alimenter en continu le flux de papiers et cartons pour recyclage avec des papiers et cartons issus de pâtes vierges. La part de papiers et cartons non mobilisables et non recyclables est, pour des raisons techniques, estimées à 21 % de la consommation totale de papiers et cartons, telles que les bibliothèques, archives, papier hygiénique, etc…. Par conséquent le taux de recyclage maximal théorique serait de 79 % au lieu de 100 %. Plus on approche de ce seuil, plus il est difficile d’en tirer un bénéfice (transport long, peu d’économie d’échelle, etc.). Nombreux pays ont déjà atteint ce seuil maximum. En Europe, chaque fibre de papier et carton est recyclé en moyenne 3,5 fois.

Que produit-on avec les papiers et cartons pour recyclage?

L’industrie papetière est le plus grand recycleur d’Europe. Les papiers et cartons pour recyclage (PfR) sont particulièrement adaptés pour des applications telles que le papier journal ou l’emballage, mais les papiers fins aussi peuvent être produits à partir de fibres recyclées. Toutefois, pour certaines « qualité supérieure » de papier de publication ou certaines applications d’emballage, par exemple, seules les très hautes qualités de PfR peuvent être utilisées, mais sont disponibles en faibles quantités.

Papier journal est un grand utilisateur de PfR. Son taux d’utilisation atteint 95,4 % en 2014. Autres principaux utilisateurs de PfR sont :

  • Emballage : 74,4 % de la production totale, et principalement les caisses en carton qui utilisent à elles seules près de la moitié du stock de PfR (= 23 millions de tonnes).
  • Le taux d’utilisation de PfR pour les papiers sanitaires et domestiques est toujours supérieur à 41,4 %, mais a diminué ces dernières années. La principale explication pour ceci est le choix croissant du consommateur pour les produits d’hygiène doux. La douceur est obtenue plus facilement avec des fibres vierges.

Les fibres vierges dans les magazines et autres papiers de qualité supérieure sont nécessaires pour le renouvellement de la qualité du stock des PfR. Elles contribuent au bon fonctionnement de la boucle de papier.

Que puis-je faire en tant que citoyen pour contribuer au recyclage ?

Contribuer au recyclage des papiers et cartons commence par vos décisions d’achat dans un magasin. Optez pour des des produits recyclés et recyclables et suivez les consignes de tri inscrites sur les produits à la maison. Vous pouvez également contacter votre municipalité qui vous donnera des informations sur le système de collecte des déchets en place sur votre territoire et qui vous apportera la preuve que vos papiers et cartons usagés seront bien recyclés.

Que peut faire une collectivité pour augmenter et améliorer le recyclage des papiers et cartons?

Pour augmenter et améliorer le recyclage des papiers et cartons, le plus important est que la collectivité mette à disposition de ses administrés un schéma de collecte séparée. Les collectivités peuvent fournir aux ménages et aux entreprises des informations sur le recyclage des papiers et cartons afin de sensibiliser et expliquer l’importance du recyclage .

X